Catégorie : Carnets de campagne

Rencontre avec les pêcheurs à pied

La situation des pêcheurs à pied sur la côte Picarde est de plus en plus précaire. Ce sont des familles entières qui sont touchées par une baisse de revenu et une activité emblématique de notre littoral qui est remise en cause. Les solutions existent. Qu’elles soient d’ordre législatif ou local, le député qui sera élu dimanche prochain devra les mettre en action.

Vendredi matin, Emmanuel MAQUET, candidat à l’élection législative dans la 3e circonscription de la Somme est allé à la rencontre des pêcheurs à pied à Saint-Firmin-lès-Crotoy pour écouter leurs difficultés et chercher des solutions.

« Ces échanges très intéressants m’ont permis de bien comprendre la situation des pêcheurs à pied et d’être à l’écoute de leurs demandes » explique Emmanuel MAQUET. « En premier lieu, il n’est pas normal qu’en dépit d’une saison de récolte réduite, les pêcheurs à pied ne soient pas reconnus comme des travailleurs saisonniers. Leur temps travail dépend de la nature ne peut être forfaitaire de 1200 heures par an s’ils ne sont pas autorisés à les travailler ! Le régime social doit être plus pragmatique et non dogmatique » ajoute t’il.

Pour Emmanuel MAQUET, certaines réglementations d’accès à cette activité doivent être révisées. Par exemple, est-il normal que ces pêcheurs ne soient autorisés, pour porter les sacs de coques, qu’à l’usage d’un vélo sans pédales car celles-ci ou tout autre système motorisé sont interdits dans les zones de pêche du domaine public ?

« La pêche à pied est un métier dur et on ne leur rend pas la tâche facile en imposant toujours plus de normes et en refusant de faire confiance aux pêcheurs. A l’Assemblée, je me battrai contre cette surcharge administrative.» indique Emmanuel MAQUET.

« Connaitre porter les problèmes spécifiques à un territoire fait partie des missions d’un député. Mettre les acteurs et collectivités autour d’une table pour porter des projets est aussi le rôle que je souhaite incarner. C’est pourquoi je m’engage dans cette élection, à être à votre écoute pour vous représenter et vous défendre ! »

Compte-rendu de la réunion publique à Airaines

J’étais mardi 30 mai à Airaines, devant 70 personnes pour présenter les raisons de ma candidature.
J’ai rappelé les pilliers de mon programme : entreprise, école, famille, laïcité, ruralité. Ces réunions permettent des échanges intéressants avec les habitants de la Somme.

Jérôme Bignon était également présent pour m’apporter son soutien. Il a notamment valorisé mon bilan à Mers-les-Bains et je l’en remercie.

Deuxième réunion publique à Sailly-Flibeaucourt

Emmanel Maquet a tenu mardi 23 mai un réunion publique à Sailly Flibeaucourt. Celle-ci lui a donné l’occasion d’échanger avec les habitants de la 3e circonscription de la Somme.

Le candidat et sa suppléante, Patricia Poupart, ont présenté leurs parcours et leur programme.
Emmanuel Maquet a ainsi rappelé sa volonté d’une majorité forte, au service des Français. Il a ensuite pu développer la vision qu’il portera à l’Assemblée, si les électeurs lui accordent leur confiance. Rappelant les spécificités de nos territoires ruraux, il a souligné son engagement constant pour l’emploi, l’industrie et l’agriculture ainsi que pour la défense de nos traditions.

Vous pouvez retrouver ci-dessous le résumé de cette réunion en quelques tweets !

Communiqué suite à l’attentat de Manchester.

C’est avec effroi que nous avons appris l’attentat qui a frappé hier soir le Royaume-Uni. Une nouvelle fois, c’est un lieu de spectacle qui est visé, en s’attaquant spécifiquement à des jeunes et des enfants venus partager un moment de fête. Devant cet acte inqualifiable, nous assurons le peuple britannique de notre soutien et notre solidarité. Nous adressons une pensée particulière aux victimes et leurs familles.

Première réunion publique d’Emmanuel Maquet à Bourseville

 

Emmanuel MAQUET, candidat de la droite et du centre pour les élections législatives dans la 3e circonscription de la Somme, a tenu jeudi 18 mai, sa première réunion publique à Bourseville.

« Avec mon binôme, Patricia POUPART, nous sommes représentatifs de la circonscription, et forts d’une expérience locale. Je souhaite aujourd’hui bâtir une majorité parlementaire engagée pour nos territoires ruraux. » a expliqué le candidat.

Maire de Mers-les-Bains, il a rappelé les succès de son action avant de présenter ses motivations et son projet aux 150 personnes venues l’écouter. Emmanuel MAQUET a affirmé : « Je veux être disponible, présent et proche de l’électeur. C’est dans la brèche ouverte par l’éloignement que s’engouffrent les partis extrémistes »

Il a ensuite présenté son projet pour la circonscription : « Je veux promouvoir les conditions nécessaires a la création et à la sauvegarde d’emplois, assurer la sécurité et l’équité entre les français, redonner des perspectives à la jeunesse et renouveler la vie publique ».

Emmanuel MAQUET a rappelé l’attention particulière qu’il portait aux questions agricoles, de chasse et de pêche. Le candidat veut par ailleurs s’engager énergiquement pour l’économie et l’emploi, avec des propositions claires : « Notre projet de stabilité, de lisibilité et de confiance ne peut être apporté ni par l’extrême-droite, ni par l’extrême-gauche. »

A la fin d’un exercice de questions-réponses inédit, Emmanuel MAQUET a conclu « Mon rôle sera de remettre les textes à plat pour que l’économie respire. Je serai attentif à vos demandes demain comme aujourd’hui. Ce sont ces défis enthousiasmants mais également les responsabilités et votre confiance à honorer qui motivent aujourd’hui mon action. »